SYSTÈMES DE BALCON

Les balcons constituent un élément structurel essentiel d’un bâtiment, qui est constamment soumis aux influences extérieures liées à l’utilisation quotidienne ainsi qu’aux conditions atmosphériques.

Tant en construction neuve qu’en rénovation, les balcons et terrasses endommagés sont des projets critiques nécessitant une application correcte des matériaux.

La solution SOLTHERM RENO BALCON est une technologie rigoureuse composée d’une gamme de produits spécifiquement développés pour la finition complète des balcons, terrasses et loggias.

Corrosion du béton armé

Le matériau de construction de base pour la construction de balcons et de loggias est le béton armé qui est une combinaison de béton et de barres d’armature en acier.

Le béton, en raison de sa bonne adhérence à la surface de l’armature et son pH élevé crée un environnement alcalin étanche qui protège le fer des barres d’acier contre la corrosion.

Les agents atmosphériques, l’humidité, le sel, le dioxyde de carbone peuvent malheureusement provoquer une neutralisation de la réaction alcaline du béton, ce qui peut corroder l’acier.

La rouille provoque initialement des fissures, des lézardes suivies d’un effritement puis d’un éclatement de la dalle du balcon.

Solutions technologiques défectueuses

Les causes les plus courantes de ces dommages sont les erreurs de conception et de mise en œuvre et l’absence de contrôle périodique de l’état et de l’entretien adéquat des balcons, loggias ou terrasses. Une méthode courante de finition a été et est toujours l’utilisation de feutre de toiture comme étanchéité, recouvert d’un sol en ciment ou en béton, appelé couche de pression, et d’une finition en carrelage. La toiture est généralement constituée d’une tôle d’acier pliée et revêtue. Malgré la simplicité de sa construction et sa relative facilité de mise en œuvre, cette finition balcon/terrasse comporte un certain nombre d’inconvénients.

Fig. Coupe transversale d’un balcon typique terminé par une double membrane et un revêtement céramique sur une couche de pression.

En cas de pluie, la majeure partie de l’eau s’écoule sur la couche de carrelage vers le côté façade du balcon et est ensuite évacuée via le solin, mais une partie de l’eau pénètre faute d’étanchéité dans la couche de pression, où elle s’accumule pendant une longue période dans des conditions défavorables.

En effet, cette couche est généralement constituée de chapes en ciment ou en béton, qui sont des matériaux poreux très absorbants.

La rétention d’eau sur une longue période entraîne des dommages, dont le premier effet est la décoloration et les taches d’humidité, suivies de la corrosion du solin en acier et de la chute des carreaux de céramique – côté façade.

Solins en acier

L’installation de solins en acier dans la zone critique des bords des balcons n’est pas conseillée. La tôle d’acier pliée, galvanisée et/ou laquée, fonctionne bien dans les zones telles que les parapets ou les toits où l’humidité sèche relativement rapidement. En revanche, une tôle d’acier exposée à un contact permanent avec l’eau et les sels dissous, sous la chape, se corrode assez rapidement. Le problème réside dans le fait que ces solins n’ont jamais été et ne sont pas conçus pour être installés sur des balcons.

Balustrades

Les balustrades sont l’une des sources les plus courantes d’infiltrations. Pour éviter toute infiltration d’eau, la fixation des balustrades ne doit traverser aucune des couches d’étanchéité. Cependant, l’installation des balustrades depuis le haut du balcon nécessite un ancrage dans la dalle en béton armé, ce qui pénètre chacune des couches de surface du balcon.

Une barre plate ou un profilé en acier ancré soumis à l’humidité et au pH élevé du béton ou du mortier de ciment se corrode et gonfle rapidement, faisant pénétrer l’humidité sous l’étanchéité encore plus rapidement. Un garde-corps mal ancré peut également provoquer des contraintes mécaniques entraînant la fissuration du revêtement en céramique.

Plinthes sur les murs adjacents

Les plinthes en carrelage sur les murs adjacents aux balcons/terrasses peuvent provoquer des fuites et emprisonner l’humidité. Ils sont souvent finis sans aucune étanchéité ou simplement recouverts d’un enduit à couche mince dans la partie supérieure. Le joint entre la partie verticale et la partie horizontale est fini avec un joint en ciment ou laissé sans remplissage.

Étanchéité des seuils de portes de balcon

Dans cet élément également, on rencontre des erreurs fréquentes : couvrir les pare-tempête qui évacuent l’humidité du dormant de la fenêtre, calfeutrer le joint entre le dormant et le carrelage avec un produit non flexible, qui se fissure et s’effrite sous l’effet des contraintes.

PRODUITS SOLTHERM POUR BALCONS

Afin de répondre aux attentes des maîtres d’oeuvre et maîtres d’ouvrage, SOLTHERM a développé des solutions pour la rénovation et la finition des balcons qui, par rapport aux technologies traditionnelles, sont conçues pour offrir une durabilité accrue tout en réduisant les coûts d’exploitation.

La gamme de produits comprend, entre autres, la chape à prise rapide SOLTHERM PC-B pour la formation d’une couche inclinée dans les systèmes composites avec une émulsion de contact ou comme couche de pression sur l’isolation thermique. L’avantage de la chape est qu’elle durcit rapidement et que les travaux peuvent être poursuivis dès 2 jours après la pose dans des conditions climatiques optimales. La chape présente une résistance à la compression très élevée, jusqu’à 40 MPa, et un faible retrait linéaire.

Grâce à l’utilisation de l’émulsion de contact SOLTHERM EK, elle adhère parfaitement et durablement au support. SOLTHERM HYDRO DUO est un produit bicomposant renforcé de fibres pour la formation de revêtements d’étanchéité composites sur les balcons. Dans les zones critiques, au niveau du joint entre le sol et les profilés ou la plinthe sur le mur, ajoutez une protection supplémentaire avec la bande d’étanchéité SOLTHERM HYDRO-TW.

Pour la pose de revêtements céramiques sur des surfaces exposées à des températures basses et élevées, il est préconisé d’appliquer la colle à carrelage déformable et résistante au gel SOLTHERM COL FLEX type C2TES1. Le jointoiement étanche et élastique est réalisé à l’aide de SOLTHERM AQUASTOP effet perlant assurant une haute perméabilité à la vapeur, une faible absorption d’eau et une résistance accrue à l’abrasion.

Voici les photos des produits avec leur description

SOLTHERM HYDRO TW Bande d’étanchéité,
SOLTHERM PC chape cimentaire, SOLTHERM PC-B chape cimentaire à prise rapide,
SOLTHERM PC-S chape cimentaire à prise rapide en couche mince, SOLTHERM SD Cordon de joint de dilatation en polyéthylène, SOLTHERM COL FLEX colle à carrelage élastique, SOLTHERM AQUASTOP joint flexible pour carreaux de céramique et revêtements en pierre,
SOLTHERM EK Émulsion de contact pour chapes en ciment, SOLTHERM GS Apprêt de greffage polyuréthane, SOLTHERM HYDRODUO Mastic d’étanchéité à deux composants.

SOLTHERM RENO BALKON – réparation des dommages causés aux dalles de balcon

Les dalles de balcon sont des éléments de construction extérieurs exposés aux effets néfastes des intempéries. La détérioration des matériaux peut être le résultat de plusieurs facteurs agissant simultanément. L’humidité a un effet particulièrement négatif, en accélérant un certain nombre de processus de corrosion, et cela s’applique aussi bien à l’acier d’armature qu’au béton. Ils se manifestent le plus souvent sous la forme d’efflorescences salines, de fissures, de lézardes et de modifications des propriétés mécaniques. Le béton est carbonaté par le CO2 présent dans l’air, ce qui entraîne une réduction du pH, c’est-à-dire une neutralisation. En conséquence, le béton ne protège plus suffisamment les armatures ; il s’effrite et se détache. Dans le même temps, la corrosion de l’acier d’armature progresse, ce qui entraîne l’éclatement du béton de l’intérieur. La solution SOLTHERM RENOBALKON permet d’arrêter les processus de corrosion, de reconstruire les éléments de balcon endommagés et de les protéger contre toute nouvelle destruction. La première et très importante activité qui doit précéder toute réparation ou rénovation est une évaluation technique ou une expertise de l’état du balcon existant.  Le diagnostic a pour mission d’examiner l’état existant et de prendre en compte la méthode de réparation à mettre en œuvre.

PRODUITS POUR LE REPROFILAGE DU BÉTON ARMÉ

SOLTHERM SPN Mastic de réparation à base de ciment

SOLTHERM LRC Mortier de réparation (reprofilage) pour le remplissage de cavités dans le béton armé

SOLTHERM SCS Mortier pour la réalisation d’une couche de liaison

SOLTHERM AKO Produit de protection contre la corrosion pour l’acier d’armature

Corrosion du béton armé

Le matériau de construction de base des balcons, loggias et terrasses est généralement le béton armé, formé d’une combinaison de béton et d’armatures en acier. Dans ces constructions, le béton est le matériau responsable du transfert des contraintes de compression, tandis que l’acier renforce le béton armé en transférant les contraintes de traction.

Le béton, en raison de sa bonne adhérence à la surface de l’armature et de son pH élevé, crée un environnement alcalin étanche qui protège le fer de l’acier d’armature contre la corrosion. Le béton armé peut également être soumis à la corrosion, qui est liée à des facteurs chimiques, c’est-à-dire l’eau, le sel, le dioxyde de carbone, contenus dans l’air, et à des facteurs physiques, c’est-à-dire le travail thermique, les actions mécaniques, les cycles de gel-dégel, conduisant à un processus connu sous le nom de carbonatation.

C’est principalement le dioxyde de carbone (CO2), combiné à l’humidité, qui entraîne la neutralisation de la réaction alcaline du béton. L’évolution du phénomène est généralement complexe et durable, la neutralisation étant d’abord superficielle et de plus en plus profonde avec le temps. L’enrobage de béton autour de l’armature perd son alcalinité et accélère la corrosion de l’acier. La rouille qui s’accumule autour des barres d’armature exerce des pressions si élevées qu’elle provoque d’abord des rayures, puis des écrasements et des cavités dans le béton. Ce n’est qu’à ce stade que les symptômes de la corrosion du béton armé sont visibles à l’œil nu. Ces dommages entraînent une réduction de la surface effective de l’armature, une réduction de la capacité de charge de la structure en béton armé et, dans des cas extrêmes, peuvent conduire à une catastrophe structurelle.

Ces dommages, pour autant qu’ils ne menacent pas la capacité de charge de la dalle du balcon, peuvent être relativement simples à réparer. Toutefois, la première étape, très importante, qui doit être franchie au préalable est une évaluation technique ou une expertise de l’état du balcon existant.

LES ÉTAPES DE LA RÉNOVATION DES BALCONS

Préparation du substrat

Réparation des dommages

Protection contre la corrosion de l’acier d’armature

Application de l’agent de liaison SOLTHERM SCS et calfeutrage des cavités

Remarque : La couche de liaison est réalisée à l’avance sur une petite surface, car le mortier de reprofilage SOLTHERM LRC doit être appliqué selon la technique dite « mouillé sur mouillé » sur la surface fraîchement recouverte du liant SOLTHERM SCS.

Appliquer le mortier SOLTHERM LRC à la truelle ou à la taloche sur la couche de liaison fraîche et non liée. Protégez le mortier fraîchement appliqué contre un séchage trop rapide en le recouvrant d’un film humide en cas de fort ensoleillement ou de courants d’air. Le remplissage des cavités plus profondes nécessite des applications répétées de mortier. La couche précédente doit être appliquée de manière à assurer une bonne adhérence (rugosité) à la couche suivante. Après une première liaison de min. 3 h, la couche consécutive peut être appliquée, cependant, ce processus doit être précédé d’une nouvelle application de l’agent de liaison SOLTHERM SCS en suivant les recommandations ci-dessus.

 

APRÈS LA RÉPARATION ET LA SAUVEGARDE DU BALCON, les autres travaux prévus dans les INSTRUCTIONS SOLTHERM BALCON (solutions avec sol collé ou ventilé) peuvent être effectués à partir de la préparation de la couche inclinée.

SOLTHERM BALCON - finition en carrelage collé

Préparation du substrat

Les couches supérieures des dalles de balcon, c’est-à-dire les revêtements en céramique, les joints, les adhésifs, le bitume, les membranes d’étanchéité, le mortier de ciment, les feuilles de séparation, les solins, etc. doivent être enlevés jusqu’à ce que la dalle structurelle soit exposée.

Tout enduit endommagé, détaché, détrempé ou altéré par les intempéries en façade et en nez de dalles de balcon doivent également être retirés. La surface de la dalle du balcon doit être nettoyée de tout élément anti-adhésif, c’est-à-dire de débris, de poussière, de sable, d’efflorescence saline, de restes de ciment poli, etc.

Si la surface de la dalle du balcon n’est pas inclinée ou si la pente est inférieure à 1,5 – 2,0% vers le nez avant du balcon, une couche inclinée doit être réalisée à l’aide de la chape à prise rapide SOLTHERM PC-B de 20 à 70 mm d’épaisseur ou de la chape à couche mince SOLTHERM PC-S de 3 à 30 mm d’épaisseur.

La largeur des joints de dilatation doit être d’environ 10 mm. Dans la chape non liée, réaliser des joints de dilatation apparents, c’est-à-dire des incisions d’environ 1/4 – 1/2 de l’épaisseur. Puis, après min. 2 jours, les bords des joints de dilatation doivent être approfondis et élargis, chanfreinés à un angle de 30-45°, partiellement remplis de polystyrène souple ou de mousse, et protégés en plus avec la bande SOLTHERM HYDRO-TW du complex SOLTHERM HYDRO DUO.

Profilage du bord extérieur du balcon.

Le bord extérieur du périmètre du balcon, d’une largeur de 80 mm, doit être profilé pour former un abaissement du plan de sol de 3 mm de profondeur. Ceci permettra l’encastrement ultérieur des profilés d’égouttage en aluminium SOLTHERM dans l’étanchéité, dont l’épaisseur est d’environ 1,5 mm.

La plupart des balcons ne sont pas équipés de profilés d’égouttage pour éviter les fuites sous la dalle du balcon. Il est donc recommandé d’en équiper les balcons, c’est-à-dire de les installer dans les systèmes d’isolation par l’extérieur.

Après un minimum de 2 jours après la pose de la chape, les profilés d’égouttement SOLTHERM PAL peuvent être installés. Installez les profilés autour du bord du balcon en commençant par les coins extérieurs grâce à SOLTHERM PAL 90Z. Séparez les différentes sections du profilé en laissant des espaces de 2,0 mm de large. Fixez les profilés avec des vis à tête plate de manière à ce qu’ils soient orientés vers la surface du balcon.

Dans la plupart des cas, les portes de balcon sont fabriquées en PVC, une matière plastique qui ne doit pas être traitée avec des composés imperméabilisants ou des bandes standard. Il est recommandé d’utiliser les rubans butyl auto-adhésifs SOLTHERM HYDRO-TBS ou SOLTHERM HYDRO-MB.

Après min. 24 h, mouillez le sol sans créer de flaques d’eau. Appliquer SOLTHERM HYDRO DUO à l’aide d’un pinceau/palette sur le support en une seule passe pour former une couche étanche d’environ 1 mm d’épaisseur. Le treillis de fibres de verre SOLTHERM HD158/S peut être marouflé dans la première couche pour le renforcement.  Après le séchage de la première couche de SOLTHERM HYDRO DUO, généralement environ 4-6 heures, recouvrir toute la surface du balcon avec la deuxième couche de SOLTHERM HYDRO DUO de façon à ce que l’épaisseur totale des deux couches soit d’environ 2,0 -3,0 mm.

Le revêtement céramique peut être appliqué après un minimum de 3 jours après l’application de l’étanchéité (selon les conditions climatiques optimales) en utilisant le mortier colle à carrelage à adhérence accrue et à haute capacité de déformation SOLTHERM COL FLEX de type C2TE S1 selon NF-EN-12004. Réaliser un double encollage avec une truelle dentée sur le support et avec une fine couche sur la face inférieure du carreau.

Jointoiement et scellement.

Le jointoiement peut débuter au moins 24 heures après le collage du revêtement avec le produit SOLTHERM AQUASTOP de la classe CG2 WA. La largeur du joint recommandée pour les applications sur les terrasses ou les balcons est de min. 5 mm. Cette largeur de coulis améliore la performance thermique du revêtement et augmente la diffusion effective de la vapeur d’eau de sous ce revêtement vers l’extérieur.

Gardes-corps

Les garde-corps des balcons doivent être installés conformément à la réglementation en vigueur de manière à ne pas affecter la couche d’étanchéité. Leur montage par le haut est l’une des causes les plus courantes de fuites et de corrosion des composants en acier. La méthode d’installation recommandée est de les monter depuis l’avant du balcon ou de les monter sur la base de la dalle du balcon.

TYPES DE PROFILS DE BALCON SOLTHERM

La finition du balcon est assurée par les profilés en aluminium SOLTHERM PAL. Tous les éléments ont été conçus et fabriqués pour être installés sur des balcons et des terrasses. Une caractéristique unique des profilés SOLTHERM PAL est leur forme qui protège la face avant des carreaux de céramique en bordure de dalle contre les dommages et assure une finition esthétique. Les profilés SOLTHERM PAL ont également été pourvus de trous de drainage permettant à l’humidité de s’évacuer sous le revêtement céramique. Les profilés aluminium SOLTHERM PAL, ont été conçus et fabriqués pour être installés dans les zones de bordure des balcons. Contrairement aux solins en acier traditionnellement utilisés, ils se caractérisent par une très grande résistance à la corrosion grâce à l’utilisation d’aluminium de haute qualité.  Une couche de peinture extérieure d’environ 70 µm offre une protection supplémentaire et améliore considérablement l’esthétique du balcon ou de la terrasse finis.  Les profilés SOLTHERM PAL constituent un ensemble complet de produits comprenant des éléments tels que les profilés droits, des profilés d’angles convexes ou concaves d’un angle de 90° ou 135°, les connecteurs – masquant le raccordement des sections de profilés individuels et assurant une finition discrète et esthétique des joints de dilatation, les tampons – extrémités masquant les bords des profilés juste au niveau du raccordement avec le mur. Grâce à leur forme appropriée et à la possibilité de drainage de l’humidité sous le revêtement céramique, les profilés augmentent la résistance de l’ensemble de la solution à l’humidité et aux conditions climatiques. Les profilés de balcon SOLTHERM PAL ont reçu un avis positif de l’Institut de la technique du bâtiment, comme le confirme l’Avis technique AT-15-9492/2015 SOLTHERM PAL profilés de bord et d’avant-toit en aluminium pour balcons loggias et terrasses.

  • Profil PAL en aluminium
  • PAL Profilé en aluminium R
  • PAL 100 Profilé en aluminium
  • Profilé en aluminium PAL E

SOLTHERM BALCON – finition en dalles sur plots

Les balcons et les terrasses dotés d’un sol ventilé sont de plus en plus appréciés par les maîtres d’ouvrage. Les dalles sont posées à sec sur des patins spéciaux, ce qui le rend plus résistant aux dommages causés par le stress thermique et, surtout, accélère considérablement le travail de pose des revêtements céramiques sur les balcons/terrasses par rapport à la méthode traditionnelle utilisant un mortier-colle. En outre, un espace libre est créé entre les dalles et l’étanchéité, à travers lequel l’eau de pluie s’écoule librement vers le profilé d’avant-toit et est ensuite évacuée à l’extérieur. Dans le cas de cette solution, la finition des bords extérieurs des terrasses et balcons est assurée par le profilé SOLTHERM PAL W35, qui garantit leur finition esthétique et leur pleine résistance aux intempéries et à la corrosion.

Instructions succinctes pour la finition d’un balcon en dalles sur plots

préparation du substrat

Les couches supérieures des dalles de balcon, c’est-à-dire les revêtements en céramique, les joints, les adhésifs, le bitume, les membranes d’étanchéité, le mortier de ciment, les feuilles de séparation, les solins, etc. doivent être enlevés jusqu’à ce que la dalle structurelle soit exposée. Tout enduit endommagé, détaché, détrempé ou altéré par les intempéries en façade et en nez de dalles de balcon doivent également être retirés. La surface de la dalle du balcon doit être nettoyée de tout élément anti-adhésif, c’est-à-dire de débris, de poussière, de sable, d’efflorescence saline, de restes de ciment poli, etc.

La couche en pente (sol collé).

Si la surface de la dalle du balcon n’est pas inclinée ou si la pente est inférieure à 1,5 – 2,0% vers l’avant du balcon, une couche inclinée doit être réalisée à l’aide de la chape à prise rapide SOLTHERM PC-B de 20 à 70 mm d’épaisseur ou de la chape à couche mince SOLTHERM PC-S de 3 à 30 mm d’épaisseur.

Joints de dilatation

La largeur des joints de dilatation doit être d’environ 10 mm. Dans la chape non liée, réaliser des joints de dilatation apparents, c’est-à-dire des incisions d’environ 1/4 – 1/2 de l’épaisseur. Puis, après min. 2 jours, les bords des joints de dilatation doivent être approfondis et élargis, chanfreinés à un angle de 30-45°, partiellement remplis de polystyrène souple ou de mousse, et protégés en plus avec la bande SOLTHERM HYDRO-TW du complex SOLTHERM HYDRO DUO.

Visualisation – joint de dilatation

Profilage du bord extérieur du balcon.

Le bord extérieur du périmètre du balcon, d’une largeur de 80 mm, doit être profilé pour former un abaissement du plan de sol de 3 mm de profondeur. Ceci permettra l’encastrement ultérieur des profilés d’égouttage en aluminium SOLTHERM dans l’étanchéité, dont l’épaisseur est d’environ 1,5 mm.

Profilés d’égouttage.

La plupart des balcons ne sont pas équipés de profilés d’égouttage permettant d’éviter les fuites sous la dalle du balcon. Nous recommandons donc d’en équiper les balcons, c’est-à-dire de les installer dans les systèmes d’isolation par l’extérieur.

Préparation des profilés aluminium SOLTHERM PAL-W(35) pour la pose.

Après un minimum de 48 heures après la réalisation de la couche inclinée ou de la couche de remplissage SOLTHERM SPN, les profils de balcon peuvent être préparés. Disposez les profilés de balcon SOLTHERM PAL-W(35), SOLTHERM PAL-WB(35) sur le pourtour du balcon en partant des coins extérieurs avec SOLTHERM PAL-W 90Z(35). Séparer les différentes sections de profilés avec des joints de 2,0 mm. Marquez ensuite les emplacements pour le perçage des chevilles de montage de diamètre de 8 mm avec une tête plate. Mesurez au préalable les profils et vérifiez l’ajustement en utilisant un niveau à bulle ou un mètre à ruban.

Installez les profilés d’égouttage SOLTHERM PAL-W(35).

Remplissez les creux sur le bord extérieur du balcon avec le mastic d’étanchéité SOLTHERM Hydro Duo ; immédiatement avant l’application, humidifiez la surface jusqu’à ce qu’elle soit mate. Commencez l’application du composé SOLTHERM Hydro Duo en mouillant la surface avec de l’eau, puis remplissez le creux sur le bord extérieur de la chape inclinée avec une truelle, suivi immédiatement de l’incorporation des profilés d’angle en aluminium SOLTHERM PAL-W 90Z [35], SOLTHERM PAL-W [35], SOLTHERM PAL-W B [35]. Après la prise de l’étanchéité, les bandes d’armature SOLTHERM doivent être marouflées en plus au niveau du joint entre le profilé en aluminium et la chape et au niveau du joint entre la dalle du balcon et le mur.

Sceller la connexion au seuil de la porte.

Dans la plupart des cas, les portes de balcon sont en PVC, une matière plastique à protéger, et le composé SOLTHERM HYDRO DUO ne doit pas être utilisé au niveau de la connexion avec le sol, car son adhérence est insuffisante. Le raccordement au seuil de la porte doit être réalisé avec la bande SOLTHERM HYDRO-MB.

application de l’étanchéité SOLTHERM HYDRO DUO.

Toute la surface de la pente, à partir du bord extérieur du balcon jusqu’à au moins 15 cm de la hauteur de la plinthe sur le mur adjacent, doit être recouverte de SOLTHERM Hydro Duo, toujours appliqué en deux couches avec une épaisseur totale de min. 2 mm. Il est recommandé de maroufler le treillis de fibres de verre SOLTHERM HD 158/S dans la première couche du composé HYDRO DUO.

Installation d’un revêtement céramique.

Plinthes

L’exécution de la couche de surface commence par les plinthes. Les carreaux coupés à la taille souhaitée sont collés à la couche d’étanchéité retournée sur le mur.

Les plinthes peuvent être fabriquées en deux versions.

La première version est une plinthe affleurant le mur de façade.

La deuxième version est une plinthe en retrait par rapport au contour de la façade. Ce résultat est obtenu en utilisant une épaisseur réduite de matériau d’isolation thermique. Cela doit être prévu lorsque la façade est isolée. La procédure est en partie analogue, c’est-à-dire qu’on applique d’abord le mortier-colle, puis on presse le carreau et on le fait rentrer complètement dans la zone rétractée de la façade.

installation du revêtement sur la sous-couche

Une fois les plinthes posées, on peut procéder à la pose des dalles sur les plots. L’épaisseur recommandée des dalles est d’environ 2 cm. Chaque dalle doit être fixée à un minimum de 4 points d’appui pour en assurer la stabilité. Toutefois, l’homologation des dalles pour le montage sur les plots dans une solution de terrasse/balcon ventilé et le nombre exact de points d’appui nécessaires doivent être déclarés par le fabricant de dalles. Le plot se compose de quatre points d’appui intégrés pour les dalles. Le plot peut être coupé pour obtenir un, deux ou trois points d’appui, selon l’endroit du balcon où la dalle est installée. Entre les points d’appui se trouvent des bras qui stabilisent la dalle verticalement afin qu’elle ne se déplace pas latéralement. En même temps, les bras agissent comme une entretoise pour créer des espaces uniformes entre les carreaux.

Les disques d’écartement sont placés sur la cale. Ils sont disponibles en quatre variantes :

– bleu avec une épaisseur de 0,5 mm

– orange d’une épaisseur de 1 mm

– jaune avec une épaisseur de 2 mm

– vert 3 mm

Nous recommandons de commencer la pose du revêtement à partir du contour du balcon, de manière à ce que la surface supérieure de la dalle soit le plus possible en affleurement avec le bord supérieur du profilé.

Gouttières.

En option, le balcon/terrasse sur lequel les profilés SOLTHERM PAL W35 ont été installés peut être équipé d’une gouttière d’un diamètre de 50 mm. La gouttière est montée directement sur le profilé SOLTHERM PAL W35 (profilé de façade) à l’aide de vis à tôle en acier inoxydable.

  • Visualisation d’un balcon ventilé avec une plinthe rétractée.
  • Visualisation d’un balcon ventilé avec plinthe affleurante.

Profils des balcons

Le profilé SOLTHERM W35 est utilisé pour la finition des bords extérieurs des terrasses et balcons avec des dalles constitués de carreaux de céramique, de pierre ou de béton en couche épaisse posés sur des plots de terrasse. Grâce à l’utilisation d’un aluminium hautement résistant à la corrosion, d’un revêtement en peinture polyester et d’une forme optimale, ils permettent de maintenir l’esthétique et la protection à long terme contre les conditions météorologiques défavorables. Le profilé est doté de trous de drainage avec un système de drainage supplémentaire de l’isolation par des trous de débordement au cas où les trous de drainage principaux seraient impraticables. La conception du profilé permet l’installation d’un système de gouttière.

 

Deux solutions possibles

Dans la solution de balcon SOLTHERM basée sur une finition en dalles sur plots et des profilés de la série PAL W35, il est possible de réaliser un balcon / terrasse en deux variantes. La première variante suppose l’installation de profilés droits PAL W35 sur tout le contour extérieur de la dalle du balcon/de la terrasse. Les profilés susmentionnés étant dotés de trous de drainage, l’eau peut s’écouler sur toute la longueur du bord extérieur.

La deuxième variante consiste à utiliser des profilés latéraux PAL W35B, par exemple sur les bords de la dalle du balcon qui rencontrent le mur de la façade du bâtiment, en installant le profilé droit de drainage PAL W35 uniquement sur le bord avant. Les profils latéraux n’ont pas de trous de drainage, de sorte que dans cette variante de conception, l’eau est évacuée uniquement par nez de dalle.


SYSTÈME D’ISOLATION EN SOUS-FACE DE DALLE SUR LAINE DE ROCHE

SOLTHERM IZO-STROP

IZO-STROP est un système d’isolation thermique des plafonds d’espaces non chauffées, de garages, de parking souterrains ou encore de sous-sols. Il garantit une excellente isolation thermique et acoustique et devient une solution indispensable pour l’isolation et la protection de plafonds de grandes surfaces. Le système a été classé comme étant ininflammable, ignifuge et non coulant sous l’influence du feu.

PARTICULARITÉS DE SOLTHERM IZO-STROP:

  • MISE EN OEUVRE FACILE ET RAPIDE GRÂCE À L’ADAPTATION DES PRODUITS AUX CONTRAINTES D’APPLICATION
  • RÉALISATION DE LA COUCHE DE FINITION PAR PULVÉRISATION
  • SOLUTION VALIDÉE PAR LA RECOMMANDATION TECHNIQUE


SYSTÈMES D’ISOLATION THERMIQUE EXTÉRIEURE SUR LAINE DE ROCHE

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur laine de roche composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris.

Particularité : enduit de base en poudre gris

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur laine de roche composé d’une colle de marouflage en poudre fibrée à base de ciment blanc, hydrophobe et sans nécessité de fixateur avant l’enduit de finition.

Particularités :
– enduit de base en poudre fibré blanc
– sans primaire sous enduit
– solution pour le froid
de +3°C à +25°C
jusqu’à -5°C après 8h de séchage
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre fibrée à base de ciment blanc, hydrophobe et sans nécessité de fixateur avant l’enduit de finition. Un additif complémente la colle afin d’améliorer sa flexibilité et par conséquent sa résistance aux chocs.

Particularités :
– enduit de base en poudre fibré blanc
– sans primaire sous enduit
– solution pour le froid
de +3°C à +25°C
jusqu’à -5°C après 8h de séchage
– additif FLEX pour la résistance aux chocs

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur laine minérale ou polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris universelle permettant en une seule référence la pose d’isolants de différents types.

Particularités :
– enduit de base en poudre gris
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche

Système d’isolation thermique extérieure par plaquettes de parement en terre cuite ou en pier­re naturelle sur laine de roche ou polysty­rène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris universelle per­mettant en une seule référence la pose d’isolants de différents types.

Particularités :
– enduit de base en poudre gris
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche


SYSTÈMES D’ISOLATION THERMIQUE EXTÉRIEURE SUR POLYSTYRÈNE EXPANSÉ

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris.

Particularité : enduit de base en poudre gris

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre fibrée à base de ciment gris.

Particularité : enduit de base en poudre fibré gris

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris sans nécessité de fixateur avant l’enduit de finition.

Particularité : enduit de base en poudre gris (primaire optionnel)

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage fibrée en poudre à base de ciment blanc.

Particularité : enduit de base en poudre blanc

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre fibrée hivernale à base de ciment blanc.

Particularités :
– enduit de base en poudre fibré blanc
– solution pour le froid
de +3°C à +25°C
jusqu’à -5°C après 8h de séchage

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre fibrée à base de ciment blanc, hydrophobe et sans nécessité de fixateur avant l’enduit de finition.

Particularités :
– enduit de base en poudre fibré blanc
– sans primaire sous enduit
– solution pour le froid
de +3°C à +25°C
jusqu’à -5°C après 8h de séchage
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur laine minérale ou polystyrène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris universelle permettant en une seule référence la pose d’isolants de différents types.

Particularités :
– enduit de base en poudre gris
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche

Système d’isolation thermique extérieure par plaquettes de parement en terre cuite ou en pier­re naturelle sur laine de roche ou polysty­rène expansé composé d’une colle de marouflage en poudre à base de ciment gris universelle per­mettant en une seule référence la pose d’isolants de différents types.

Particularités :
– enduit de base en poudre gris
– 1 référence pour PSE, PSX et laine de roche

Système d’isolation thermique extérieure par enduit sur polysty­rène expansé composé d’une colle de marouflage en pâte prête à l’emploi teintée dans la masse selon la couleur de l’enduit, hydro­phobe et sans nécessité de fixateur avant l’enduit de finition.

Particularités :
– colle en pâte sans ciment fibrée
– couleur de la colle : blanche ou teintée selon la nuance de l’enduit de finition


TRAITEMENT ET PROTECTION DES PARTIES SEMI-ENTERRÉES

Pour l’emploi du système en parties semi-enterrées, le domaine d’emploi est limité aux zones non termitées au regard de la réglementation en vigueur (cf. arrêté préfectoral).

Le traitement des parties semi-enterrées ne vise que la pose d’un seul rang de panneau isolant (posé horizontalement ou verticalement pour l’isolant en liège expansé et posé uniquement horizontalement pour l’isolant en polystyrène expansé haute densité ou en polystyrène extrudé avec une hauteur comprise entre 15 et 30 cm à partir du niveau du sol après remblaiement.

Le système est destiné à être appliqué sur l’extérieur de murs en maçonnerie et en béton, en complément de nos systèmes.

Ce traitement concerne les murs de 2e ou de 3e catégorie au sens du NF DTU 20.1 P1-1. Il a pour fonction de réduire le pont thermique linéique au niveau de la liaison mur / plancher bas et d’offrir en partie non enterrée un aspect esthétique continu.

Ce traitement concerne les murs de 2e ou de 3e catégorie au sens du NF DTU 20.1 P1-1. Il a pour fonction de réduire le pont thermique linéique au niveau de la liaison mur / plancher bas et d’offrir en partie non enterrée un aspect esthétique continu.

L’étanchéité de la partie enterrée sera préalablement réalisée avec un revêtement adapté au support selon le NF DTU 20.1 P1- 1 § 7.4.2.

La pose de l’isolation en partie semi-enterrée constitue un traitement de point singulier au sens du § 5 du « CPT enduit sur PSE ».

Préparation du support

Imperméabilisation légère

– Sur un support propre et exempt de revêtement anti adhérent (salissures, terre, bitume, graisses), appliquer le primaire avec SOLTHERM B-MB EMULSION dilué à l’eau au 1:5 ou SOLTHERM B-2SM UNI dilué à l’eau au 1:9

– Appliquer SOLTHERM B-MB EMULSION selon les instructions de la fiche technique

Imperméabilisation moyenne

– Sur un support propre et exempt de revêtement anti adhérent (salissures, terre, bitume, graisses), appliquer le primaire avec SOLTHERM B-MB EMULSION dilué à l’eau au 1:5 ou SOLTHERM B-2SM UNI dilué à l’eau au 1:9

– Appliquer SOLTHERM B-1SM EXPRESS, SOLTHERM B-2SM PROFI ou SOLTHERM B-2SM UNI selon les instructions de la fiche technique respective.

Étanchéité lourde 

– Sur un support propre et exempt de revêtement anti adhérent (salissures, terre, bitume, graisses), appliquer le primaire avec SOLTHERM B-MB EMULSION dilué à l’eau au 1:5 ou SOLTHERM B-2SM UNI dilué à l’eau au 1:9

– Maroufler un treillis en fibre de verre alcali-résistant avec SOLTHERM B-1SM EXPRESS, SOLTHERM B-2SM PROFI ou SOLTHERM B-2SM UNI selon les instructions de la fiche technique respective.

Pose des panneaux isolants
Utiliser un isolant en PSE haute densité ou PSX polystyrène extrudé

 

Fixation par collage

Collage par plots avec le produit utilisé pour la réalisation de l’étanchéité/imperméabilisation.

Points singuliers 

Les points singuliers (angles, grilles de ventilation, joints de dilatation, etc.) doivent être traités de la même manière que pour le système en façade.

Les profilés et renforts sont collés avec le produit utilisé pour la réalisation de l’étanchéité/imperméabilisation.

La tranche inférieure des panneaux isolants est protégée par une membrane alvéolaire. La tranche supérieure est protégée par le profilé de départ formant goutte d’eau du système en façade.

Réalisation de la couche de protection armée en partie non enterrée

La couche de base armée des panneaux isolants est réalisée avec l’un de nos mortier-colle de marouflage en simple armature normale avec une armature conforme aux indications du § 4.2.6.1 du « CPT enduit sur PSE ».

La couche de protection armée est réalisée de manière standard

En finition, utiliser un enduit/un revêtement résistant à l’eau, à l’humidité, à la saleté, et dont la surface est facile à entretenir (laver) et à imprégner.

Réalisation de la couche de protection armée en partie enterrée

Les opérations de remblaiement devront se faire conformémentaux Règles de l’Art. On pourra en particulier se référer aux dispositions de l’Annexe A qui correspond à l’annexe 3 de l’ancien DTU 12 – chapitre V « Travaux de Terrassement pour le Bâtiment ».

Sur la partie enterrée, l’isolant est recouvert d’une membrane alvéaolaire dont la tranche supérieure sera fini au moyen d’un solin.

BITUMES D'IMPERMÉABILISATION ET D'ÉTANCHÉITÉ POUR LES FONDATIONS

CATÉGORIES
Choisissez la méthode d’imperméabilisation ou d’étanchéité la plus appropriée en prenant en compte la nature et le type de sol ainsi que le milieu hydrique des fondations:

IMPERMÉBILISATION À L’ÉPREUVE DE L’HUMIDITÉ – LÉGER
Adaptée aux sols bien drainés (permettant à l’eau de pluie de s’infiltrer
assez rapidement sous le niveau des fondations), où le niveau de la
nappe phréatique est faible se situant sous le niveau des fondations de
la construction.

ÉTANCHÉITÉ – MOYEN
Adapté aux sols imperméables, qui ne permettent pas aux eaux de pluie de s’infiltrer rapidement, où le niveau des eaux souterraines se situe sous le niveau des fondations pouvant atteindre occasionnellement le niveau des fondations.

ÉTANCHÉITÉ – LOURD
Adapté à tous types de sols où le niveau de la nappe phréatique est
élevé et peut atteindre le niveau des fondations ou pour les sols
imperméables qui absorbent et drainent l’eau à un rythme plus lent, la maintenant au niveau des fondations.

En conséquence, la pression hydrostatique est exercée contre le revêtement d’étanchéité. L’étanchéité lourde est conçue pour résister à la pression hydrostatique et protéger les fondations contre les infiltrations d’eau.